Code de déontologie

Le praticien s’engage à :

  • Toujours demander à la personne la permission de la toucher. 
  • Lui demander la permission de l’équilibrer. Pas tout le monde ne le veut. 
  • Approcher la personne avec courtoisie, respect, compassion et intérêt.
  • C’est un privilège que « d’être invité à aider »  Toujours demander « s’il y a quelque raison qui m’empêcherait de vérifier la réponse musculaire » (en relation avec une maladie récente, un accident, une opération ou blessure) 
  • Expliquer à la personne ce qu’on entend par « vérification de la réponse du muscle »  Eviter de donner l’impression qu’un muscle qui déverrouille indique une faiblesse ou maladie de l’organe associé.
  • Montrer que ce n’est qu’un déséquilibre énergétique au niveau du méridien. 
  • S’assurer d’une neutralité au moment de la vérification de la réponse musculaire. 
  • Avoir une approche avec ouverture d’esprit.  Ne rien attendre. Ne rien imposer. Si la réponse obtenue est différente de celle attendue, c’est un bon signe de neutralité. 
  • Décrire les vérifications spécifiques avant de les faire, les démontrer sur soi si nécessaire.
  • Ne pas supposer que la personne sait ce qu’on attend d’elle et ce qu’on va faire. 
  • Ne rien affirmer sans l’avoir vérifié. 
  • Ne pas avoir de pré suppositions au sujet de la personne contrôlée. 
  • Enoncer la recherche à voix haute afin de donner un retour à la personne de ce qui est vérifié. 
  • Après équilibration, montrer à la personne les gains obtenus.Cela confirme et ancre le résultat obtenu. 
  • Effectuer régulièrement un travail sur lui – même de manière à ne pas projeter ses conflits sur ceux qu’il désire aider. 
  • Permettre à toute personne de développer son potentiel, ses performances, ses compétences, afin de retrouver son pouvoir et de mieux s’adapter à toute situation. 
  • Savoir qu’il fait partie d’une équipe ( Médecin, Ostéopathe, Kinésithérapeute, etc) au service du client et qu’en aucun cas il ne doit arrêter un traitement ou critiquer un praticien. 
  • Remercier la personne de sa coopération

Le praticien s’engage à :

  • Exercer son art dans le respect total de l’intégrité physique et morale de l’autre
  • Respecter une stricte confidentialité
  • Toujours garantir une prestation optimum, notamment en maintenant ses compétences au meilleur niveau
  • S’abstenir de toute forme de prosélytisme religieux, politique, ou sectaire
  • Ne pas faire de diagnostic médical
  • Ne pas interrompre ou modifier un traitement en cours
  • Ne pas prescrire ni conseiller de médicaments
  • Diriger immédiatement vers un médecin toute personnes se plaignant de symptômes anormaux
  • Ne pas donner de séance aux femmes enceintes